Université du Massachusetts contre L’Oréal: une action en contrefaçon de brevet vire au désastre pour le géant mondial de la cosmétique

Université du Massachusetts contre L'OréalCette saga judiciaire vieille de 20 ans se transforme en un cauchemar juridique et de relations publiques pour le groupe L'Oréal, dont le karma est décidément terni par ses stratégies intimidantes, trompeuses et continues pour s'emparer illégalement de technologies brevetées licenciées à quelqu'un d'autre, et pour ensuite convaincre un juge du premier degré que les actions en justice qui s'ensuivent du licencié légitime doivent être rejetées pour des motifs de procédure futiles. Aussi excentrique ou faible que le licencié ait pu paraître à L'Oréal, le géant des cosmétiques aurait dû résister à ces vaines tentatives de brouiller les pistes quant à sa responsabilité réelle dans la violation de ces brevets, et devrait maintenant se préparer à faire face à la (lourde) facture qui s'annonce, sans aucun doute.
Pour accéder à cet article, vous devez acheter Souscrire à l'abonnement Crefovi or Souscrire à l'assistance Crefovi.